Questions fréquentes

Qu'est ce que le code à rappeler demandé lors de la création du compte client ?

Le code à rappeler nous permet d'établir une relation entre vous et le praticien qui a émis votre prescription. Il nous est utile pour connaître les produits les plus utilisés par les professionnels de santé et être en mesure de leur adresser une information plus précise correspondant à leurs attentes. Il nous permet également de les solliciter pour collecter de l'information sur leurs conditions d'usage réelles de nos produits, de manière à améliorer continuellement les formules, les propriétés organoleptiques (goût, odeur, texture, ...) et les aspects pratiques liés à l'usage de nos produits.
Si vous ne disposez pas d'un code à rappeler, laissez simplement la mention "Pas de code" dans la case prévue à cet effet au moment de la création de votre compte.

Dois-je forcément faire appel à un professionnel de santé pour passer commande chez Synphonat ?

Non, vous n'êtes absolument pas obligé de passer par le conseil d'un professionnel. Cependant Synphonat vous encourage à le faire. Nous avons en effet développé un réseau de plus de 10 000 professionnels de santé répartis partout en France. Ils connaissent nos produits, sont formés à leur utilisation et seront en mesure de vous accompagner pour les utiliser de manière appropriée aux spécificités de votre terrain physiologique, de vos éventuels antécédents et de votre mode de vie. N'hésitez pas à faire appel à nous pour identifier un praticien qualifié et proche de vous.

Pourquoi votre site ne fournit-il pas de conseil concernant l'usage des produits ?

La communication autour du complément alimentaire est soumise à une réglementation stricte. L'efficacité d'une plante ou d'un produit pour traiter une maladie doit être prouvée par des preuves scientifiques indiscutables sous la forme d'études cliniques pour pouvoir être mentionnée. Or les laboratoires de compléments alimentaires, contrairement à l'industrie pharmaceutique, sont généralement de petites structures qui, si professionnelles soient-elles, peuvent rarement financer la mise en oeuvre de telles études. L'utilisation des plantes et autres ingrédients qui composent les formules de nos produits est généralement basée sur des usages ancestraux. Avec près de 20 années de recul sur notre gamme, des milliers de professionnels font confiance à la qualité des produits Synphonat. C'est essentiellement sur la base de leurs conseils que nos clients peuvent passer commande en parfaite connaissance de cause.

Quels sont les ingrédients autorisés dans les compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires sont principalement constitués d’ingrédients ayant un effet nutritionnel ou physiologique (plantes, nutriments, autres substances…). A la différence des aliments classiques, les compléments alimentaires ne sont pas constitués d’une matrice alimentaire c’est-à-dire d’une structure physique complexe associant notamment des macronutriments (glucides, lipides et protéines). L’article 4 du décret n°2006-352 du 20 mars 2006 relatif aux compléments alimentaires stipule que " seuls peuvent être utilisés pour la fabrication des compléments alimentaires :

  • Les nutriments et les substances à but nutritionnel ou physiologique définis aux 2° et 3° de l'article 2, dans les conditions prévues aux articles 5 et 6 ;
  • Les plantes et les préparations de plantes définies au 4° de l'article 2 dans les conditions prévues à l'article 7 ;
  • Les autres ingrédients dont l'utilisation en alimentation humaine est traditionnelle ou reconnue comme telle au sens du règlement du 27 janvier 1997 susvisé, ou autorisés conformément à ce règlement (appelés "Novel Food") ;
  • Les additifs, les arômes et les auxiliaires technologiques dont l'emploi est autorisé en alimentation humaine dans les conditions prévues par les décrets du 18 septembre 1989, du 11 avril 1991 et du 31 juillet 2001 susvisés."

Est-ce que Synphonat fabrique ses produits ?

Synphonat formule et / ou distribue différentes gammes de compléments alimentaires. Les produits formulés par Synphonat sont fabriqués dans des sociétés de façonnage indépendantes situées en majorité près du siège de Synphonat, situé à Villemur-sur-Tarn, dans le nord de la Haute-Garonne, et dans tous les cas en France. Synphonat est également distributeur exclusif en France de produits fabriqués à l'étranger. C'est le cas d'Hydra7®, fabriqué en Finlande, de Caricol® fabriqué en Autriche, et de la gamme Klamath fabriquée en Italie. Genacol®, bien que conçu au Canada, est fabriqué en France selon les normes européennes.

Quelle est l'origine du collagène dans Genacol ?

Le Génacol est un produit conçu et fabriqué à l'origine au Canada. Afin de répondre précisément aux normes européennes, il a été choisi de fabriquer ce produit en Europe et non de l'importer du Canada, les exigences règlementaires étant différentes.

L'hydrolysat de collagène de Genacol vendu en France est donc fabriqué à partir de gélatine issue de peaux de bovins élevés en Suisse. Ces élevages répondent à toutes les normes de sécurité en particulier l'absence de contamination par l'ESB. La fabrication de la gélatine à partir de ses peaux répond aux bonnes pratiques de fabrication. La fabrication de l'hydrolysat, à partir de cette gélatine, suit un procédé spécifique breveté. Celui-ci a été confié à une entreprise française spécialisée dans le façonnage de compléments alimentaires qu'elle développe selon des exigences de développement durable qui sous-tendent le fondement de son éthique de travail. Cette entreprise est certifiée ISO 9001 pour les normes qualités et ISO 22000 pour les normes de sécurité inhérentes aux denrées alimentaires. La fabrication du produit fini suit les normes BPF (bonnes pratiques de fabrication). Les contrôles suivent le système HACCP et GFSI.

Pourquoi tous les produits Synphonat ne sont-ils pas bio ?

La certification BIO n'est pas un choix de départ systématique chez Synphonat. Elle est retenue si la qualité BIO assure un gain évident pour le client et une faisabilité en termes de fabrication.
Les freins à la certification sont :

  • Un prix trop élevé
  • Une matière première non disponible en BIO. Certain ingrédients ne sont pas écocertifiables comme c'est le cas, par exemple, de la Klamath car il s'agit d'une algue sauvage (restriction française) alors que, selon le référentiel nord-américain, elle bénéficie bien du label "organic".
  • Une traçabilité de la matière première insuffisante pour se prévaloir d'une certification BIO, en particulier lorsque les ingrédients biologiques proviennent de l'extérieur de l'Union Européenne.
  • Une connaissance et un lien de confiance établis avec un producteur et son mode de culture raisonnée qui, bien que la démarche de certification BIO n'ait pas été entreprise, nous propose une excellente qualité, analyses à l'appui.

Peut-on ouvrir les gélules ou les capsules pour en absorber directement le contenu ?

  • Une gélule se délite en général en 10 minutes dans l'estomac. Dans la mesure où la gélule n'est pas gastro-résistante (résistance au pH acide et ouverture dans le tube digestif au-delà de l'estomac), il est possible d'ouvrir la gélule et d'absorber son contenu. Cependant, les compléments alimentaires contenant des minéraux et en particulier du zinc ou du cuivre sont susceptibles d'entraîner des nausées lorsque ces substances arrivent directement sur la muqueuse de l'estomac.
  • Les capsules peuvent se percer et on peut en absorber le contenu si l'on ne souhaite pas avaler la gélatine. Cependant, le goût est rarement agréable.

Pourquoi prendre le produit avant / pendant / après les repas ?

Plusieurs éléments déterminent le mode de prise :

  • Le mode d'action du produit : action digestive, action générale
  • la tolérance digestive du produit : la prise au cours du repas améliore la tolérance
  • l'acidité de l'estomac qui peut dégrader certains ingrédients : choix d'une prise au cours du repas
  • l'interaction avec les composants du repas qui peuvent diminuer l'absorption des ingrédients bénéfiques : choix d'une prise en dehors du repas
  • la facilité de prise pour ne pas oublier : choix de prise en début de repas

Les compléments alimentaires Synphonat peuvent-ils être utilisés pour l'enfant ?

L'ensemble des produits Synphonat a été formulé pour la personne adulte. Cependant, certains produits peuvent être utilisés chez l'enfant sous réserve d'une prescription par un professionnel de santé.

Les compléments alimentaires Synphonat peuvent-ils être utilisés pour la femme enceinte ou allaitante ?

Dans le cas de produits présentant une contre-indication chez la femme enceinte ou allaitante, une mention spécifique figure sur l'étiquette. Dès lors, seul un professionnel de santé peut être amené à le prescrire sous certaines conditions.

Silicium "organique" ou silicium "minéral" : quelle est la différence entre ces appellations et par quelle voie les administrer ?

Le silicium est le second élément le plus important de l'écorce terrestre après l'oxygène. Il s'accumule plus particulièrement dans certaines plantes ou algues (diatomées, lithothamne) sous forme de silice hydratée par un processus de biosilicification. La capacité de la plante à accumuler la silice varie grandement entre les espèces allant de 0,1 à 10% du poids sec. Les plantes les plus riches (poaceaes, equisetaceaes) comme la prêle en contiennent plus de 4%. Les cucurbitales (courges), urticale (ortie) en contiennent entre 1 et 4%. Les plantes privées de silicium ont souvent une structure faible et sont l'objet d'anomalies de la croissance, du développement et de la reproduction. C'est le seul nutriment qui ne présente pas d'effet néfaste quand il est en excès.
Le silicium hydraté retrouvé dans les eaux ou la silice présente dans les plantes constituent des formes minérales. 60% de nos apports en silicium proviennent de l'eau et 40% des végétaux (céréales, légumes).
Pour augmenter l'absorption du silicium par l'homme, une forme organique obtenue par synthèse (monométhylsilanetriol) a été développée. Cette forme était initialement préconisée par voie orale. Suite à un avis de l'EFSA (Autorité européenne d'évaluation de la sécurité des aliments) qui spécifiait l'absence de démonstration de la meilleure biodisponibilité (absorption et métabolisme) de cette forme et l'absence d'études de toxicologie suffisantes - et bien qu'aucun effet secondaire n'ait été observé -, seul l'usage externe (application sur l'épiderme) du monométhylsilanetriol est aujourd'hui autorisé.